mercredi 9 novembre 2022

Az aranyasszony : La femme en or

Aucun commentaire :

Voici mon poème la femme en or, aujourd'hui traduit en hongrois

Olyan nő vagyok, aki mindent megkapott

Olyan nő vagyok, aki mindent elvesztett

Itt nőttem fel

Ebben a szép országban

Volt összetartó családom

És voltak szép ruháim

 

Amint megszülettem

Táncolni kezdtem

Megvolt ez bennem

Mint izzó tűz

Kidolgoztam lépéseim

Kinyújtottam karjaim

 

Arra születtem, hogy tanítsak

Arra születtem, hogy másokkal osztozzak

 

Bejártam a legtávolabbi

városok színhelyeit

Találkoztam egy férfival

Olyan nemes volt a tekintete

Találkoztam egy férfival

Akivel őszintén játszottunk

Művészek voltunk

Színre léptünk

Beutaztuk a világot

Életünk a térképen éltük

 

De elsötétült az ég

E földön, mely egyesített minket

Háború tört ki

Mint fekete ár az életünkben

A szívemben mindent elvett

A testemben elárult

 

Elvesztettem a hazámat

Elhagytam a szülőföldemet

Elvesztettem testvéreimet

Soha nem tudtam őket eltemetni

 

Istenem, a gyökereimet

el kellett hallgatnom, a föld alá rejtenem

 

Átutaztam Afrika ismeretlen országait

Fatáborokban foglyok lettünk

Kemény dolgokon mentem keresztül

Melyek páncélt kovácsoltak rám

Elvesztettem minden reményt

A szívemben sötét volt

 

És te mégis ott voltál

Te, horgonyom az éjszakában

És te mégis ott voltál

Te, a férfi, akihez kapcsolódtam

 

Ezekben az ismeretlen országokban

Más elveszett lelkek között

Egy gyermeket nemzettünk

Egy villám tűnt fel

 

Az élet növekedett

És újra táplált

Megújult a hitem

Minden törvénynek ellentmondva.

 

Azt hittem, mindent újra kezdhetek

Ismét új magokat vethetek

Azt hittem, megtörténik a csoda

És családom újra együtt lesz

 

Sok éven át kerestem őket

Testvéreimet, akik fogságba estek

Sok éven át reméltem

Hogy egy nap levél érkezik

Egy levél, ami azt mondja majd

Hogy a halál nem vett el titeket

Egy levél, ami azt mondja majd

Hogy az élet szerencsejáték

 

Soha nem kaptam meg azt a választ

Mely megnyugtatta volna szívemet

Mint ezer figyelmeztető lövés

El kellett temetnem a könnyeimet

 

A gyermekem megnőtt

Újra kezdtem az életem

Balettet tanítottam

Az országban, amely befogadott

Újra megleltem a tébolyító

pliék ízét.

Újra megleltem az

összefonódó mozdulatok báját

És mégis a szívemben

a fájdalmam el kellett rejtenem

És mégis a lelkemben

e lármát el kellett hallgattatnom

Ez a düh belopózott

A lábujjaim hegyéig

Ez a gyűlölet megérett

Fájó testemben

 

Amikor már azt hittem, végre megtaláltam

A derű bizonyos fajtáját

Lövések dördültek

Ismét mindent elhagytam

 

Mindent otthagytunk

Házunkat, papírjainkat

Még szeretett kutyánkat

is magára hagytuk

 

És elmentünk hozzád,

a szülőföldedre

Megtaláltad a nővéreidet

És én minden sérelmemet

Hogyan lehet túlélni mindezt

Újra feladni mindent

 

Nem voltak többé tanítványaim

Galambjaim e tűzszünetben

Nem volt többé mesterségem

Az egyetlen igazi kilétem

Megint az a méltatlan nő lettem,

aki már nem kell senkinek.

 

És még a véremből való is

Boszorkánynak nevezett

A kislány, akiről álmodtam

Elhárította a szeretetemet

 

Én voltam a nagymamája

Erős és büszke nő

Én voltam a nagymamája

Egy nő, aki gyötrődik

Én voltam a nagymamája

Egy nő, aki remél

 

Én voltam a nagymamája

éreztem a föld keserű ízét,

mely eltemet bennünket

a láncokét, melyek béklyóba zárnak

A legnagyobb titoktartásét,

melyek megakadályozták az összeomlást

Amikor ezt olvasod

Minden aprónak fog tűnni

Amikor ezt olvasod

Én már nem leszek

 

És mégis a szívedben

Egy nap már nem volt félelem

Hinni akartál

És kilépni a csüggedésből

 

Kerestél és kutattál

Fejszével vájtál

Egy ősi járatot

Mélységes küldetésként

Hogy megtudd, ki vagyok

Hogy jobban megismerd az életem

 

Az élet segített neked

Hogy végre megtalálj

Az élet segített neked

Hogy megszabadíts

A barátságtalan pillantástól

amelyet kaptam

 

A szörnyűségektől, amiket mondtak

Rólam, aki elátkoztam magam

Mert életben maradtam

Míg ők meghaltak szinte meztelen

Mert életben maradtam

Míg az ő lelkükért eljöttek

 

És most mégis

Látom az utat

És egy pillanatra

Szétoszlatom a felhőket

 

A legkegyetlenebb kínzások

A legtisztább szemét

Füstbe mentek

Teljesen ártalmatlanul

 

Mert mától kezdve

Mindenki tudja, ki vagyok

Igen, ettől a naptól kezdve

Hagyom, hogy a szeretet szóljon

 

Miksa lánya vagyok

Márta húga vagyok.

Én vagyok a nagymamád

Itt vagyok neked

És ebben a néhány sorban

Emlékemet szabaddá teszed

Ezzel a néhány szóval

Megkönnyíted a terhemet

 

Minden sort felhasználsz

Mint virágot a címeren

Szépségemet kiemeled

Értékemet megrajzolod

 

Én vagyok a nagymamád

Anyád anyja

Aranyasszony vagyok

A nevem Káldor

mardi 8 novembre 2022

Psychogénéalogie : Anne Ancelin-Schützenberger, Didier Dumas et d'autres voix pour découvrir la Psychogénéalogie sur Radio France

Aucun commentaire :

Je partage avec vous 2 émissions de Radio France qui nous font découvrir la psychogénéalogie et les dynamiques familiales inconscientes qui peuvent œuvrer dans les familles.

Un grand merci à Nathalie😊pour la découverte de ces rediffusions qui nous donnent notamment l'occasion d'entendre les voix d'Anne Ancelin-Schützenberger et de Didier Dumas qui sont des figures clés de cette approche en France.



La psychogénéalogie émet l'hypothèse que notre vie serait influencée par les expériences des générations antérieures. Un évènement vécu par un ancêtre 50, 100, 1000 ans auparavant pourrait guider nos choix à notre insu. En prendre conscience permet-il de reprendre les rênes de sa destinée ?


Anne de Biran avec :

Anne Ancelin-Schützenberger Psychothérapeute, professeur, écrivain

Didier Dumas, psychanalyste et acupuncteur

Da'ad de Gunzbourg, psychanalyste



"On cherche et on trouve l'origine des problèmes
chez les grands-parents des grands-parents et pas avant"

Françoise Dolto







"Le corps ne fait, et l'inconscient, aucune différence entre la réalité historique 
et la réalité corporelle sur plus de réalité. 

Et donc on recrée une mémoire corporelle positive à la place de quelque chose qui était une plaie béante. 

ça c'est l'un des travail qu'on fait quand on fait de la réparation transgénérationnelle. 

On peut faire un acte symbolique, on peut mettre une lettre sur une tombe, on peut planter un buis ou un rosier dans un vrai cimetière, on peut faire des choses réelles. Et le corps ne réagit pas pareil. 

ça  change complètement le passé de s'imaginer des parents agréables qui ne vous battent pas, une mère qui vous comprend et qui s'excuse par exemple."

" (...) Tant que la plaie n'est pas fermée, elle suinte de génération en génération"


"- Qu'est-ce qu'on peut faire pour ces enfants (morts pendant les croisades)?

- Chanter une berceuse en arabe"







Da'ad de Gunzbourg

"Etre dans la réparation c'est rester dans une position d'enfant thérapeute de sa famille (...). 

Je rends le bien pour le mal.

C'est une façon de rester enfermé dans sa famille et de ne pas pouvoir en sortir (...). 

Ce qu'on a à transmettre, on a à transmettre à nos enfants. 

Parce que sinon, Dolto disait, c'est comme une rivière qui retournerait à sa source et c'est je crois l'inverse de ce qui est souhaitable dans la vie"

***



A l'encontre d'une tendance de la génération précédente qui s'inscrivait dans l'idée que l'on pouvait faire table rase du passé, nous constatons aujourd'hui un besoin général d'approfondissement de nos origines. De nouveaux métiers ont émergé comme celui de "biographe de vie anonyme".

Avec Didier Dumas psychanalyste et acupuncteur

***
***

Si vous souhaitez approfondir poursuivre sur ces sujets,
voici une compilation de ressources sur la psychogénéalogie





 


lundi 7 novembre 2022

Gabor Maté : le rôle clé de l'authenticité et de la connexion à notre moi profond pour rester en bonne santé

Aucun commentaire :

Il y a quelques semaines j'ai découvert le docteur Gabor Maté et son intervention sur sur le thème des addictions. 

J'ai voulu en savoir plus sur son travail et je partage aujourd'hui avec cette vidéo très éclairante, qui nous rappelle à quel point l'authenticité et la connexion à notre moi profond sont essentielles.

Gabor Maté nous fait aussi découvrir la psycho-neuro-immunologie.


 

Merci à Mai Hua pour la découverte de cette vidéo sur son blog.

Le site du Dr Gabor Maté : https://drgabormate.com/


mercredi 26 octobre 2022

Livre : Guérir de sa famille et enfin vivre sa vie : Les bienfaits de la psychogénéalogie de Michèle Bromet-Camou

Aucun commentaire :
Je viens de terminer la lecture "Guérir de sa famille" de Michèle Bromet-Camou une ancienne élève d'Anne Ancelin Schutzenberger.

Voici un très riche ouvrage qui nous fait cheminer de l'intérieur à la fois du côté du thérapeute et aussi du côté des patients qui cherchent à se libérer des "C'est plus fort que moi" qui les poussent vers des chemins douloureux.

L'auteur à travers la présentation de 10 vécus de patients nous fait appréhender comment le travail sur nos dynamiques familiales héritées de nos aïeux est un formidable outil thérapeutique, matérialisé par la réalisation d'un génogramme.

"Lorsque, grâce aux transmissions repérées, et surtout revisitées, notre manière d'être au monde se modifie, ce qui a fait traumatisme devient facilitateur. Nous n'avons plus à être ce que nous sommes par nécessité, nous pouvons choisir de l'être, non pas pour réparer les "fautes de nos ancêtres, mais pour nourrir notre projet de vie".

p.255

Ce livre me reconnecte aussi au psychodrame, approche groupale créée par le psychosociologue roumain Moreno que j'avais découvert il y a bien longtemps quand j'étais étudiante en fac de psycho. Cela  me donne envie de creuser cette approche si riche.

Un grand merci à Marie C C pour la recommandation de ce livre !

***

Si vous souhaitez approfondir poursuivre sur ces sujets,
voici une compilation de ressources sur la psychogénéalogie




vendredi 21 octobre 2022

Mieux comprendre les mécanismes des addictions : Gabor Maté

Aucun commentaire :
Gabor Maté est un médecin et psychanalyste canadien, né en Hongrie en 1944. Dans cette intervention, il nous parle des addictions de ses patients, des siennes et de celles des personnes qui sont au pouvoir.
Il nous fait aussi sentir l'importance des transmissions inconscientes entre les parents et les enfants.
A partir de sa propre expérience, il nous montre aussi comment le sentiment "de ne pas être désiré" peut se manifester par des choix professionnels où l'on aura besoin de lui.


"I get the message that the world doesn't want me.
Why ? Because if my mother is not happy around me it is that she must not wan't me. Why did I become a workaholic later ? Because if they don't want me, at least, they are going to need me"

Lien vers la vidéo : https://youtu.be/66cYcSak6nE

jeudi 20 octobre 2022

Un podcast sur la psychogénéalogie

Aucun commentaire :

Je viens de découvrir aujourd'hui ce podcast nommé "Psychogénéalogie et Cie" animé par Sophie Duverne qui nous donne de nombreuses clés pour éclairer nos problématiques et ressources actuelles à la lueur des dynamiques familiales vécues ou inachevées de nos ancêtres.

Voici l'épisode qui aborde le sujet de l'enfant de "remplacement" :       

Pour découvrir les autres épisodes du podcast  : https://podcasts-francais.fr/podcast/psychogenealogie-cie

Bonne écoute !


***

Si vous souhaitez approfondir poursuivre sur ces sujets,
voici une compilation de ressources sur la psychogénéalogie

mardi 11 octobre 2022

Des livres autour de la psychogénéalogie et du transgénérationnel

Aucun commentaire :

Un petit tri dans mon bureau hier et voici ma case de bibliothèque dédiée à la psychogénéalogie et aux dynamiques transgénérationnelles.

Une deuxième case se prépare ;)

Si vous avez des livres à partager sur ces thèmes, vos suggestions sont les bienvenues !


***

Si vous souhaitez approfondir poursuivre sur ces sujets,
voici une compilation de ressources sur la psychogénéalogie


vendredi 30 septembre 2022

L'équation de transmission - Catherine Dolto

Aucun commentaire :
Catherine Dolto à travers la notion de "l'équation de transmission" nous amène à réfléchir à ce que nous avons reçu de la vie, ce que nous souhaitons transmettre, et à notre façon de mettre ceci en musique dans notre existence.


Où en êtes-vous de propre équation de transmission? 

Est-ce un sujet sur lequel vous avez déjà travaillé en vous-même ?


"Résoudre notre équation de transmission, c’est faire le bilan de ce qu’on a reçu de nos parents, de nos enseignants, de notre environnement pour décider de ce que l’on garde, de ce que l’on laisse, de la manière dont on le transforme et le restitue au monde. Quand on a résolu notre équation de transmission, on peut accéder au bonheur.

Qu’est-ce que j’ai reçu ?

Qu’est-ce que je transmets ?

Si j’ai reçu des choses négatives, qu’est-ce que je vais en faire de bon ?"

Extrait de l'article : https://apprendreaeduquer.fr/15-points-essentiels-pour-accompagner-les-enfants-sur-le-chemin-du-bonheur-et-de-leclosion-de-leur-potentiel/






Extrait du livre : A la recherche de la vérité intérieure, Ouvrage collectif, de Patrice van Eersel, Christophe André, Stanislas Dehaene,Catherine Dolto, Cédric Villani, Arthur H., Cheikh Bentounès,Annick de Souzenelle et Christian Bobin.


jeudi 29 septembre 2022

Un témoignage hors du commun : Alice Sommer, la dame du 6

2 commentaires :

Comment traverser des épreuves de vie insurmontables ? Comment trouver en soi une raison de continuer à aller vers ce qui est bon en nous et bon en l'autre, malgré les réalités les plus noires que l'âme humaine peut donner à vivre ?

J'ai eu envie de partager ici avec vous ce témoignage d'Alice Sommer, une pianiste de 108 ans, espérant qu'il pourra vous être utile d'une façon ou d'une autre si vous faites face à une période particulière de votre vie.




mercredi 17 août 2022

Comprendre la temporalité en analyse transgénérationnelle - Pierre Ramault

Aucun commentaire :

Je viens de terminer la lecture de l'ouvrage collectif "Exemples de thérapie transgénérationnelle". Je partage avec vous un extrait de l'article de Pierre Ramault, analyse transgénérationnel et fondateur du site geneasens, qui nous aide à répondre à la question " Comment se fait-il que même après plusieurs générations, les héritiers des souffrances des aïeux demeurent fixés dans le temps où ces souffrances se sont produites ?

L'impact des traumatismes, des non-dits, des deuils non faits, des tâches inachevées, etc., se situe donc dans un espace temps non linéaire. Les lacunes d'intégrations ne connaissent pas de limite temporelle, le temps n'agit pas pas véritablement sur ce qui est refoulé dans l'inconscient, perdure et se transmet de génération en génération.

L'action de ce qui n'aura pas été métabolisé et clôturé, se prolongera donc au fil des générations en entravant la croissance et l'évolution naturelles de la descendance, qui restera figée dans le temps de l'ancêtre tant que cela n'aura pas été métabolisé, ici et maintenant.

Tant qu'il n'aura pas été assimilé, le passé traumatique de nos ancêtres continuera donc à se projeter inconsciemment et à parasiter notre image du monde, jusqu'à  influencer plus ou moins gravement notre rapport au réel.

Le travail sur l'arbre permet de faire la part des mandats mal aboutis que nous avons repris à notre compte. Une fois intégrées, les souffrances des ancêtres ne seront plus à la charge des descendants, elles entreront dans le patrimoine individuel, familial et collectif à titre d'expérience, c'est-à-dire de connaissance agissante, de savoir-faire.


Ces nouvelles connaissances leur permettront de s'émanciper des souffrances, des symptômes, des dysfonctionnements compulsifs qui étaient jusqu'ici leur lot. C'est dans ce sens que l'on peut parler d'une libération.

Le travail sur l'arbre est donc un magnifique cadeau que nous pouvons faire à nos enfants, qui devront un jour reprendre à leur compte, leur propre mandat transgénérationnel."

Source : Exemples de thérapie transgénérationnelle, p.137


***


Si vous souhaitez approfondir poursuivre sur ces sujets,
voici une compilation de ressources sur la psychogénéalogie


mercredi 20 juillet 2022

Une petite couverture

2 commentaires :

Il suffit parfois d'une toute petite chose pour nous faire du bien. Une simple couverture légère qui nous réchauffe alors que nous sommes crispés de froid. Celle que l'on va chercher au milieu de la nuit pour soi, ou celle que l'on pose sur un enfant endormi sur le canapé.

Ces petits gestes sont tout aussi importants que les grandes actions que nous pouvons initier pour nous sentir en harmonie.

Ce sont ces petites attentions qui nous invitent à prendre soi de nous et de nos proches.

C'est un regard doux et bienveillant que nous portons alors sur notre être et celui de ceux qui nous entourent. 

Ces petits gestes peuvent aussi venir d'inconnus ou leur être destinés et un simple sourire, une porte que l'on tient, une main sur une épaule, peut nous offrir un nouveau souffle lors une journée parfois difficile.

Comme le souligne le Dalaï Lama : "Les pensées émises par un esprit bienveillant ont une puissance incroyable, insiste le dalaï-lama. La physique contemporaine expose les principes de l'interdépendance fondamentale au niveau de la matière, mais aussi sur des plans subtils de l'esprit et des émotions.

Chacune de mes actions, de mes paroles et de mes pensées dépose des empreintes de conscience qui traversent l'espace et le temps. Mes actes hostiles viennent grossir les vagues de haine destructrice qui agitent l'océan des douleurs du monde.

Mes actes d'amour bienveillants voyagent comme des ondes de joie aux confins de l'univers."




vendredi 1 juillet 2022

Citation : Danser

Aucun commentaire :

 


“Danser est le fin mot de vivre et c’est par danser aussi soi-même qu’on peut seulement connaître quoi que ce soit : il faut s’approcher en dansant »

Jean Dubuffet



samedi 25 juin 2022

Ces thérapeutes "qui nous veulent du bien"

Aucun commentaire :


J'ai une immense gratitude pour les personnes qui m'ont accompagnée et qui m'accompagnent aujourd'hui sur mon chemin et grâce à qui je transforme les étapes difficiles en voie d'affirmations de mon être. 

Et pourtant, d'autres auraient pu me faire plonger encore plus à travers leur manque de professionnalisme.

Rappelons-le, la thérapie est une démarche consciente et volontaire où nous prenons l'initiative de nous engager pour nous redonner accès à notre propre capacité de surmonter les épreuves, à transformer nos douleurs et à sortir des schémas répétitifs dans lesquels nous pouvons être limités.

Le thérapeute, à travers le cadre qu'il nous propose nous permet de nous offrir à nous-même un espace de travail et de réflexion sécurisé, pour avancer sur nos problématiques.

Ce travail que nous menons est avant une démarche qui vise à nous donner accès à nos ressources et à notre plein pouvoir de transformation et de concrétisation.

Certains thérapeutes, psychologue, psychanalyste, psychiatre, aussi bonnes leurs intentions soient-elles, par un manque de professionnalisme ou de supervision de leur pratique par d'autres collègues, se placent dans une position de toute puissance vis-à-vis du client/patient, qui peut causer beaucoup de dégâts.


Il y a des signes qui devraient nous alerter comme : 

- le manque d'écoute

- le cadre qui est mal posé

- le sentiment de malaise que l'on ressent à la fin des séances

- la culpabilité dans laquelle nous place le thérapeute


Le bon thérapeute : 

- ne se place pas en position de supériorité avec ses clients.

- ne les juge pas.

- ne les infantilise pas.

Il les aide à avancer et à prendre confiance dans leur capacité à mener leur vie de façon autonome.


Bien que le processus thérapeutique soit jalonné de phases de flou, de résistances, celles-ci ne prennent sens que lorsqu'elles sont vécues dans un cadre professionnel, bienveillant et adaptés à nos problématiques.

Restons vigilants et n'hésitons pas à dire non, stop et à changer de thérapeute quand le jugement, la culpabilisation et la prise de pouvoir sur nous se manifestent.

Le bon thérapeute a avant tout travaillé sur lui, nettoyé ses propres lunettes pour offrir un espace de transformation stable, éthique et bienveillant. 

Une question que vous pouvez lui demander est : quel est votre processus de supervision ? 

Car le thérapeute doit pouvoir lui aussi partager ses questions professionnelles avec d'autres collègues qui vont lui permettre de prendre du recul sur sa propre pratique.

Car ce noble métier met le thérapeute face à l'ombre et la lumière de l'âme humaine, et à la sienne par ricochet.

lundi 20 juin 2022

Citation : Concentrez votre temps, votre énergie et vos conversations sur les bonnes personnes pour vous

2 commentaires :

 


"Choisissez de concentrer votre temps, votre énergie et vos conversations 
autour de personnes qui vous inspirent, vous soutiennent
et vous aident à grandir vers la plus heureuse, forte et sage partie de vous-même"

Karen Salmansohn

dimanche 19 juin 2022

Etre attentifs aux choses qui nous font du bien et à celles qui nous plombent

Aucun commentaire :

Comment faites-vous pour prendre soin de vous ? Savez-vous ce qui est indispensable à votre bien-être ? Avez-vous repéré ce qui ne vous fait pas du bien ?

Cela parait évident et pourtant nous pouvons très facilement oublier de prendre soin de ce qui nous fait du bien et limiter ce qui ne nous convient pas.

Qu'il s'agisse de relations, d'activités, de type d'aliments, notre bien-être est le fruit d'une recette unique que nous sommes seuls à expérimenter et à connaître.

Il nous faut parfois des années pour prendre conscience de ce qui nous fait du bien ou de ce qui nous vide notre énergie.

https://www.koreus.com/image/coeur-foret-arbre.html

Les conseils évidents comme "bien dormir", "bien manger", "être en plein air" nous semblent tellement entendus que nous pouvons oublier à quel point ces axes sont structurants pour prendre soin de nous.

Je viens de comprendre ce soir que quand je me réveille très tard, cela ne me fait pas de bien et que le brouillard matinal peine à se dissiper, m'entrainant au fil de la journée vers un état de passivité déconnectée.

Cela peut paraître anecdotique mais ce sont toutes ces petites choses qui au final jouent un rôle très important dans notre équilibre physique et émotionnel.

Pour certains d'entre nous, prendre soin de son corps, être à l'écoute de ses besoins, mettre des limites est plus facile. 

Pour d'autres, se discipliner pour mettre en place des habitudes bénéfiques n'est pas chose facile.

Commençons petit, commençons facile et observons les plus petites choses qui nous font aller vers le haut ou vers le haut.

Et peut-être qu'au fil des jours, cette attention portée à soi, portera ses fruits et nous mènera vers un retour à l'équilibre plus souple.

***

A nous de jouer !


Je liste ce qui qui me fait du bien  : 

*

*

*

*

*

*

*


Je liste ce qui me tire vers le bas : 

*

*

*

*

*

*

*

*




Pour recevoir les prochains articles du blog :

Recevoir les nouveaux articles par mail :