Bienvenue

Nous sommes tous des voyageurs sur le chemin de notre vie. En cours de route, chaque expérience nous invite à apprendre toujours et encore. Faisons un bout de chemin ensemble au pays du bien-être...

lundi 23 août 2021

Qu'est-ce qui est vrai ? Qu'est-ce qui est juste ?

Aucun commentaire :

Vous est-il déjà arrivé de vivre une période où vos repères que vous ne questionniez pas auparavant, sont remis en question. Des amitiés qui ont évolué, des années qui ont passé, des relations qui se transforment et le sentiment de ne plus savoir ce qui est vrai, ce qui est juste, ce qui est bon.

La question se pose alors : suis-je sur le bon chemin ? Qu'est-ce que je suis en train de faire de ma vie ? Qui suis-je ?

dimanche 22 août 2021

Quand l'homéopathie se met au service de la guérison de nos troubles transgénérationnels

Aucun commentaire :


Je partage avec vous quelques lignes du livre : Enlever les mémoires transgénérationnelles avec l'homéopathie" de Bernard Biardeau : 

"Quand les blessures reviennent toujours sur la même partie du corps ou à la même période de l'année, il faut en rechercher la cause. Ces blessures sont généralement porteuses d'une information. 

Quel souvenir enfoui demande à resurgir ?

Une pensée, un acte précis, une maladie ?

En quoi cela appartient-ils à mes ancêtres ou à moi-même ?

Quand des événements identiques se produisent au même âge de la vie chez plusieurs membres de la famille, il est fort probable que c'est une mémoire ancestrale qui demande à être découverte.

p.106



"Toute guérison s'obtient quand les symptômes vont : 

- du mental au physique

- du haut en bas

- de l'intérieur vers l'extérieur

- du général au particulier

- du plus important au moins important

- du plus récent au plus ancien"


p.53




samedi 21 août 2021

Citation : La vie

Aucun commentaire :

 
"Je ne sais toujours pas pourquoi la vie doit vivre. 

Mais en imprimant dans les êtres vivants les sentiments nécessaires à leur absolu désir de rester en vie, 

elle a trouvé la plus géniale des manipulations pour arriver à ses fins."


Corine Sombrun, Les tribulations d'une chamane à Paris, p.177



jeudi 19 août 2021

Travailler avec le chamane en Mongolie : découvrir les étapes qui enclenchent le processus de guérison - Corine Sombrun

Aucun commentaire :


Je suis en train de découvrir les livres de Corine Sombrun qui raconte son parcours en tant que chamane. A travers plusieurs rencontres et expériences qu'elle va vivre, elle nous raconte comment se met en route le processus de guérison de ceux qui viennent demander de l'aide au chaman, en Mongolie. Nous comprenons mieux comment les rituels créent ainsi une dynamique qui va agir sur le "mal".

"Avant la cérémonie, le chamane discute avec la personne venue le consulter, elle lui raconte sa vie et pourquoi elle est venue le voir. C'est un peu le travail d'un psychologue. Premier intérêt du rituel. (...)

Le chamane fabrique ensuite un ongot* censé représenter le problème du consultant. Ce problème, jusque-là abstrait, devient donc concret. Il est là, devant lui. Il peut le toucher et ainsi psychologiquement mieux l'éliminer. Deuxième intérêt du rituel.

Puis le chamane met le "problème" sur l'autel de la cérémonie. Il dit au consultant que si son problème est là, devant lui, c'est qu'il a fait une erreur dans sa vie et vexé un esprit. Pour calmer l'esprit mécontent, il va devoir lui faire des offrandes. Or ce geste, en permettant au consultant de réaliser qu'il peut lui-même faire quelque chose pour guérir, va le faire passer de statut de victime du problème à celui d'acteur de sa guérison. Sa vision de lui-même, de ses capacités, va donc commencer à évoluer. Troisième intérêt du rituel. (...)

Après avoir donné des offrandes, le consultant demande à l'esprit de bien vouloir lui pardonner. Mais ce n'est pas l'esprit qui va pardonner. C'est lui qui, "en payant" sa dette avec les offrandes, va se pardonner ce qu'inconsciemment il se reproche d'avoir fait. Quatrième intérêt psychologique du rituel.

Le chamane enfile ensuite le costume de cérémonie. Ce costume, en lui conférant un statut de messager des esprits, de "surhumain", va permettre au consultant d'avoir d'avantage confiance en lui. Ici on dirait, plus une personne a confiance en son thérapeute, plus elle a de chance de guérir. Cinquième intérêt psychologique...

Puis le chamane demande aux esprits la raison de l'existence du problème. Donc ce que le consultant, ou l'un de ses ancêtres (ce qui serait déjà une notion de la psychogénéalogie dont la théorie et l'étude clinique ne remontent en occident  qu'à seulement une cinquante d'années), a fait pour les vexer. Les raisons données par les esprits au chamane peuvent être très surprenantes. Genre : "Tu as fait trois fois le tour de la ger*", ou : "Ton ancêtre a mangé la viande d'un animal volé..."
Mais peu importe que cette raison paraisse sérieuse ou pas, parce que sa fonction "réparatrice" réside uniquement dans le fait de donner au consultant l'acte d'identification du problème, donc de diagnostic nécessaire au processus de réparation. Sixième intérêt du rituel.

Avant-dernière étape, le chamane "purifie" l'ongot représentant le problème. Or, en le purifiant, il élimine son "pouvoir" néfaste pour le transformer en un nouvel allié de la personne. Le processus de reprise de confiance est du coup renforcé. septième intérêt.

Dernière étape de la cérémonie, le chamane donne au consultant des gris gris protecteurs pour lui et sa maison, ce qui va encore renforcer le processus de reprise de confiance. Huitième intérêt.

*ongot : morceau de tissu blanc sur lequel le consultant écrit son problème et qui sera accroché au costume du chamane

* ger : yourte 


Source :  Les tribulations d'une chamane à Paris p. 144 à 145

Corine Sombrun


* source photo : Source photo : https://laetitiamerli.wordpress.com/2017/11/01/deroule-du-voyage/




samedi 7 août 2021

Quand les fantômes familiaux frappent à notre porte : Bruno Clavier - Psychanalyste Transgénérationnel

Aucun commentaire :

Qu'évoque pour vous l'idée de "fantôme familial" ? 

Je vous invite à écouter ci-dessous le psychanalyste transgénérationnel Bruno Clavier qui nous aide à comprendre comment au sein de nos familles, il arrive que des histoires à fortes charge émotionnelles, vécues par des ancêtres, peuvent trouvent un terrain d'expression à travers les vivants du clan.


Bruno Clavier présente dans son livre "Fantômes Familiaux - Psychanalyse Transgénérationnel" partage avec nous des histoires que ses patients ont "mis au travail" avec lui.


Présentation du livre : "Un enfant peut-il être "assiégé" dans son inconscient par ses ancêtres ? Comment se reconstruire un "père intérieur" quand on est en manque de masculin ? Pourquoi certaines femmes se fabriquent-elles en permanence un "prince charmant perdu" ? Ces questions sont au cœur de ce livre sensible qui, reliant psychanalyse et psychogénéalogie, nous invitent à la découverte de l'étonnant pays des fantômes familiaux, là où tout ce qui n'est pas dit est répété..."

Bonne découverte !

Pour recevoir les prochains articles du blog :

Recevoir les nouveaux articles par mail :