Réconciliation

Quand on passe de bons moments
Quand on fête des anniversaires
Quand on pense les uns aux autres
Quand parfois on n'ose pas dire certaines choses pour ne pas blesser
Quand le malaise survient et que la crise est là
Pas de doute, on est une famille....

Comment faire quand tout semble noué parfois et les liens si forts et tendus qu'ils sont prêts à craquer ?
Chacun pensait bien faire, personne n'a osé parler en partant d'un bon sentiment et préserver l'unité familiale. Une invitation qui n'a pas été formulée, des mots qui ont été retenus, et le lien qui semblait si fort semble soudain si fragile.

C'est ta faute, c'est ma faute, c'est sa faute....
Pourquoi cela se passe comme ça ? Est-ce que cela aurait pu se passer autrement ?

Et si nous partions de l'idée que nous avons tous contribué à créer la situation, d'une manière ou d'une autre ? Nous faisons tous partie du problème.

Et si nous faisons tous partie du problème, alors nous sommes chacun un élément de la solution.

Est-ce que tous les acteurs concernés sont prêts à le reconnaître ? Est-on prêt à changer de point de vue ? 
Et s'il n'y avait pas de victime, ni de sauveur ? Que des personnes qui s'aiment et qui sont face à des schémas conscients et inconscients qui a un moment donné se rencontrent et nous dépassent.

Comment se réconcilier et faire de cet épisode un souvenir de l'histoire familiale ?
Existe-t-il dans notre monde moderne des rituels familiaux auxquels on peut se référer pour dépasser la crise ? Où est le chaman ?

Alors j'imagine...
Comment faire pour récréer l'harmonie et faire circuler l'énergie ?
J'imagine tous les membres de la famille réunis une nuit
Qui jettent dans un panier 
De vieux morceaux de bois

Chaque morceaux de bois représente tous nos sentiments négatifs face à cette situation. Notre colère, notre peur, notre rancune, notre tristesse.

Chacun les jetterait dans le panier. Ensuite chacun ferait un souhait, un souhait pour améliorer la situation.

Le panier rempli de tous ces bouts de bois serait ensuite brûlé et des étincelles s'évadent dans la nuit.
Elles rejoignent les étoiles.
Le feu des sentiments négatifs d'une certaine façon réchauffe tous les membres de la famille qui se retrouvent ainsi réunis autour de la lumière et de la chaleur.
Peu à peu les bûches se consument.

Au petit matin, le feu est éteint. Chacun est apaisé.
La famille prend les cendres qui restent et les mélange à la terre.
Pour un planter un olivier,
Sous lequel un été, ils se sont réconciliés.

6 commentaires :

  1. Faut-il encore que chacun soit prêt à reconnaîte sa part... Je connais ce genre de situation : pas avec moi personnellement mais concernant des membres très proches de ma famille... je suis triste pour eux...
    Bisous Stéphanie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui et tout le monde n'est pas toujours prêt à reconnaître sa part... ou n'a même pas forcément conscience d'avoir joué d'une façon ou d'une autre un rôle dans la situation. J'espère qu'un jour cela bougera aussi pour les membres de ta famille.
      Je t'embrasse :)

      Supprimer
  2. La famille trouve son harmonie dans un équilibre fragile. Si quelqu'un change de d'habitude, elle se trouve fragilisée car déstabilisée. Comment dire les choses pour que ce ne soit pas menaçant, et pour que se soit bienveillant ? C'est tout un art !
    http://la-parenthese-psy.com/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Line,
      Merci pour ton message. Dans ta pratique de psy, dans ce genre de situation familiale, quelle est ton approche ? Observes-tu aussi des mécanismes transgénérationnels à l'oeuvre dans certains cas ?

      Supprimer
  3. La réconciliation implique en effet que chacun reconnaisse sa part dans la création du problème. Et que chacun ait cette capacité à se remettre en question. Du côté de mon père la guerre a été déclarée depuis longtemps. Je suis certaine que personne ne fera le chemin à l'envers et si un le faisait je ne suis même pas certaine que l'autre soit prêt au pardon. Les blessures sont trop profondes. Et se dire les choses sans jugement, tout en faisant passer le message, est en effet tout un art comme le souligne Line.
    Quand on dit qu'on veut la Paix dans le Monde, je crois qu'on devrait commencer par faire la paix au sein de nos familles respectives. Le monde ne pourrait que mieux s'en porter.
    Merci pour cette réflexion Stéphanie.

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Marie, merci à toi pour ce partage. Comme tu le dis, commencer par agir au sein de sa famille est le premier pas. Et si tout semble bloqué et que l'on sent que personne ne veut bouger, peut-être existera-t-il un jour un petit chemin à découvrir ? Je le souhaite ! Je t'embrasse :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui enrichit notre voyage au pays du bien-être !