Dans quelle mesure pensez-vous que votre prénom a une influence sur votre vie ?

1 commentaire :
Quel est votre prénom ? Voici une question à la fois anodine et finalement très personnelle aussi...

Ce matin j'ai fait une recherche sur l’étymologie de mon prénom, Stéphanie.

Ce que j'ai découvert dans plusieurs articles me fait réfléchir, car je me reconnais dans beaucoup de points de la description. Pour ceux qui me connaissent, qu'en pensez-vous ? 

Voici ce que l'ai lu ici à l'instant : 

Personnalité de Stéphanie 

"Sincère et indépendante, Stéphanie est une personne qui ne cherche jamais à blesser son entourage. Naturellement optimiste, elle voit le bon côté des choses et fait preuve d’un esprit ouvert et communicatif. Active et énergique, Stéphanie a besoin de bouger et se fait souvent remarquer. Toutefois, elle peut paraître insouciante et a parfois du mal à se stabiliser. Stéphanie aime impressionner son entourage et se laisse rarement influencer. 

La frivolité et la méchanceté ne font pas partie de son vocabulaire. Stéphanie n’est ni naïve ni laxiste, elle aime juste son prochain. Elle accorde également une importance particulière à son foyer ainsi qu’à sa famille. Cette femme n’hésite pas à les secourir lorsqu’elle les sent dans le besoin. 

L’intelligence de Stéphanie lui ouvre plusieurs portes et lui permet d’exceller dans le milieu professionnel. Les expériences sont pour elle une source de défis ainsi que des occasions de prouver au monde de quoi elle est capable. Travailleuse et combative, Stéphanie aime son travail et se donne à fond pour réussir un projet. Dévouement et loyauté sont deux valeurs indiscutables et importantes à ses yeux. Toutefois, elle ne se soumet pas facilement à l’autorité et se plie difficilement aux règles, souvent considérées comme abusives ou ridicules. Sous son aspect distant et inexpressif se cache en réalité une femme tendre et affectueuse. 

En fait, Stéphanie porte ce masque de crainte de passer pour quelqu’un de puéril et d’immature. Elle est émotive et ses réactions sont parfois imprévisibles. Curieuse et imaginative, Stéphanie n’hésite pas à prendre du recul pour avoir une vision complète de chaque situation. Si son côté affectif prend parfois le dessus, cela ne l’empêche pas d’atteindre les objectifs qu’elle s’est fixé (..)."

A quel point entre-t-on en résonance avec son prénom ?
Dans quelle mesure pensez-vous que votre prénom influence votre personnalité et votre parcours ?

PS : Stéphanie de Monaco, c'est grâce à toi que je porte ce prénom ! Ma mère te trouvait adorable ;)





Quoi qu'il advienne : JE VIS

Aucun commentaire :
Quoi que j'ai fait par le passé
Ou que mes ancêtres aient fait
Ou pas fait

Quoi que tu ressentes à mon égard
Quelle que soit ta souffrance
Quelle que soit ma peine
Quelle que soit ma joie

Quels que soient les morts qui n'ont pas été enterrés
Ou qui n'ont pas été pleurés

Quels que soient les liens du passé qui me retiennent
Ou je que je laisse me retenir

Quelles que soient les énergies qui m'entourent
Ou me détournent

Quels que soient mes doutes
Quels que soient mes rêves
Quelle que soit la noirceur du monde
Où la beauté de ton coeur

Quoi que tu fasses
Quoi que je pense

Je ne vais pas me laisser faire
Par cette putain de tristesse

Qui me ronge
Qui me plonge
Dans des songes
Comme une éponge

Je t'emmerde, tu m'entends ?
Fous moi la paix tristesse, laisse moi tranquille maintenant !

J'ai assez donné
Pour le passsé

J'ai le droit de vivre
Je n'ai pas de compte à rendre pour mon bonheur, pour ma chance, pour tout ce qui m'a été donné

Et si ça ne ta plait pas, tant pis pour toi
Tu ne m'auras pas

Je décide aujourd'hui de ne plus te laisser la place
Et d'arrêter de rendre mon cœur de glace

Car ce que tu ne sais pas
Ce que cette force au fond de moi
Ne mourra pas

Quand je danse sur la musique à fond
Je VIS !
Et ça, personne ne pourra me l'enlever

Pas toi, cette part de moi que j'ai nourri
Je te coupe les vivres à partir d'aujourd'hui
Retourne d'où tu viens et vis ta vis

Je suis ICI
Je suis en VIE
Je suis Stéphanie

Nada, presque rien : ou le récit d'une femme qui change de vie

Aucun commentaire :
Qu'est-ce qui nous pousse un jour à prendre une décision qui va changer le reste de notre vie ?

Dans quelle mesure sommes-nous libres de devenir une autre personne, plus proche de ce que nous sommes au fond de nous ?

Un jour Nada décide de quitter son mari, de tout laisser et de partir.... Finalement c'est aussi une part d'elle-même qu'elle va abandonner, pour mieux se (re)trouver.

Dans ce roman de Laurence Neige, les côtés les plus sombres et les plus lumineux de l'être humain se côtoient.

On est littéralement plongé dans le cerveau de Nada, dans ses tripes et dans son dialogue intérieur, au fur et à mesure des jours qui vont l'emmener à vivre de nouvelles expériences.

Qu'est-ce qui change une vie ? Suffit-il de décider un jour que cela ne peut plus durer comme ça ?

J'ai littéralement plongé dans la lecture de ce livre de Laurence Neige que j'ai fini en 2 jours. 

Méditer ou l'art de revenir en soi

2 commentaires :





La méditation…


C’est un vaste sujet. Une définition et des centaines de manières de pratiquer.

Je dirais que c’est à chacun d’essayer, de voir ce qui lui convient le mieux. Il n’y a pas de règles ou d’interdits.

Ou bien c’est la façon dont j’envisage les choses.

J’ai tenté de suivre quelques méthodes.

Et puis je suis revenue à moi, à ce qui comptait pour moi.


Comment je médite alors ?


Le plus simplement du monde.

Je m’assois en tailleur, le dos droit mais soutenu, car c’est une position dans laquelle je me sens bien.

Puis je me concentre sur ma respiration.

Et je lâche doucement prise.

J’essaye de maintenir un rythme régulier – 10 minutes par jour.

Pour certains ce sera beaucoup, pour d’autres très peu.

C’est ce qui me convient aujourd’hui.


Demain, qui sait!

Je me laisse porter par mes besoins et envies du moment.

Avec chaque respiration je me rapproche de ce qui compte, de mon essentiel, de mon pouvoir créateur…

Et parfois quand tout va vite ou que je me trouve en pleine nature, face à la mer souvent, je fais une pause, je regarde les éléments autour, je ferme les yeux et j'écoute les sons. C'est une méditation différente, mais qui elle aussi m'apporte énormément de paix. 

Et vous, vous méditez ? Comment ? Pourquoi ? Ou pas ?

Citation du jour

3 commentaires :

Samedi 18 novembre : Le 2ème congrès Bulles de Joie vous propose une journée riche et pétillante

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

Que diriez-vous de vivre une journée joyeuse et enrichissante qui va vous permettre de vous recharger en énergie positive, de faire de nouvelles rencontres et de découvrir des outils qui vont vous amener plus de joie dans votre quotidien ?

Ah ah, j'en vois qui sont tentés !


Eh bien rendez-vous le samedi 18 novembre à la Celle Saint-Cloud (78) pour le 2ème congrès Bulles de Joie. Lors de cette journée vous vivrez une expérience dont le fil directeur est la joie.

Au programme :
  • 3 conférences 
  • 9 ateliers 
  • 1 conte 
  • 1 concert du pianiste Marc Vella
Amélie de Monès qui fait partie de l'équipe qui organise ce bel événement nous en dit plus sur ce qui vous attend le samedi 18 novembre: 

Des conférences-rencontres, des ateliers, un world café, un concert, un brin de poésie…
Une palette d’intervenants de qualité pour nous initier, nous faire découvrir, vibrer avec nous.

Cette année encore, nous nous régalerons avec une palette d’intervenants de qualité pour nous initier, nous faire découvrir, vibrer avec nous.

Le matin, 
3 conférences-rencontres exceptionnelles : Vénus partagera avec nous son expérience de délicatesse, du presque rien pour nous reconnecter à notre joie profonde, Bruno Giuliani nous fera découvrir la Joya, pratique et art de la joie, et Carole Mélosi, nous donnera des clés pour préserver notre élan vital et laisser fleurir notre joie intérieure.

La dictatrice du bonheur

6 commentaires :
Il était une fois une petite fille qui croyait qu'elle avait le pouvoir de rendre les gens heureux. Elle était très sensible à la peine d'autrui et se sentait mal dès qu'elle voyait un être en difficulté.

On lui disait qu'elle était gentille et cela lui faisait plaisir. Elle trouvait toujours une façon d'aider ou de réconforter les autres.

En grandissant elle s'est tournée vers des métiers où elle allait venir en aide aux autres, les aider à résoudre leurs problèmes et à se sentir mieux.

Un jour cette petite fille est devenue maman. Et voir ses enfants tristes ou malheureux était très difficile pour elle. Elle voulait à tout prix les rendre heureux et alléger leur peine quand ils vivaient des moments difficiles. Pourtant, plus ses enfants grandissaient, moins elle avait le pouvoir de résoudre leurs problèmes.

Comment gérer la souffrance de ceux qui nous sont chers ? Comment être présents pour eux sans vivre à leur place leurs émotions à travers notre propre filtre ? Comment accompagner nos amis dans des passages difficiles sans que leur tristesse résonne si fort qu'elle devient la nôtre ?

Elle n'avait pas de réponse à cette question. Alors elle essaya de tout faire pour que ses enfants, et ceux qu'elle aimait, passent de bons moments. En quelle que sorte elle voulait les sauver de leurs souffrances...

Elle sentait que ce n'était pas la bonne attitude, ni pour elle, ni pour ses proches. 
Est-ce en évitant la souffrance que l'on peut être heureux ? Se priver de ce qui pourrait nous faire mal, par peur d'être blessé à nouveau, peut devenir une prison que nous nous créons nous-même, une façon d'enlever des couleurs au tableau. 

Faut-il être heureux à tout prix d'ailleurs ?  Comment vivre sa vie, être et se sentir vivant ? Comment vivre avec ceux que nous aimons, être ensemble sur ce chemin, quel que soit le voyage qui se dessine ?

Nous avons un corps, une histoire, une âme, une palette d'émotions en nous... Une multitude d'expériences à vivre s'offrent à nous. Et vouloir à tout prix que les autres soient heureux, que l'on soit heureux, peut devenir une forme de dictature et générer l'inverse de ce qui est souhaité au départ.

La petite fille devenu grande a réalisé qu'elle était enfermée dans ce désir de bonheur et que petit à petit elle risquait d'enfermer ceux qu'elle aimait le plus en voulant leur éviter de vivre ce qu'ils avaient à vivre.

Elle commençait aussi à comprendre que sa propre tristesse trouvait écho dans celle des autres et qu'elle avait peut-être à accepter de vivre cela, de regarder à l'intérieur d'elle-même la part endormie qui attendait...

Et à partir de là, quelque chose changera.

Découvrir le feng Shui traditionnel chinois : Un entretien très intéressant

2 commentaires :
Bonjour à tous,

Vous arrive-t-il d'écouter des podcasts ou des vidéos quand vous êtes en train de cuisiner ? C'est ce que je viens de faire aujourd'hui alors que je préparais un gratin dauphinois !

J'avais envie de me rafraîchir les idées à propos du Feng Shui, et j'ai découvert cet entretien très intéressant que je vous invite à regarder et écouter.

Pour vous qui souhaitez en savoir plus sur cette discipline millénaire et ses applications possibles dans notre vie quotidienne, vous aurez ici des éléments de réponses et des exemples  concrets qu'Olivia Roy praticienne Feng Shui présente clairement.

Bon visionnage !

Citation du jour

Aucun commentaire :
"Mieux vaut marcher sans savoir où aller que rester assis sans rien faire"

source photo : ici


Proverbe Touareg

Livre : Un chat médium nommé Oscar - Docteur David Dosa,

Aucun commentaire :
Il y a quelques semaines ma voisine me parlait d'une histoire incroyable. Il s'agit d'un chat qui se rend au chevet des patients au moment de leur mort. Cette histoire est celle que le Docteur David Dosa raconte dans son livre  : Un chat médium nommé Oscar.

"Sur la côté Est des Etats-Unis, il est un établissement accueillant des patients en phase terminale qui compte un hôte un peu spécial : Oscar le chat. (...) Les infirmiers et les médecins ont remarqué que, lorsqu'il se couche sur le lit d'un patient, celui-ci décède peu après."

Dans ce livre, le Docteur Dosa partage son expérience avec des patients atteints de démence, en fin de vie. Il nous décrit le quotidien  des résidents de L’institut Steere House où il exerce.

Intrigué par le comportement du chat relaté à travers les récits des infirmières et ceux des proches des patients qui viennent de décéder, il décide de mener l'enquête auprès de ces familles pour lesquelles Oscar a joué un rôle particulier.

"Personne dans l'équipe, à commencer par moi, n'avait compris la gravité de l'état de la patiente, ni anticipé son décès, mais Oscar percevait les choses différemment. Aveuglé par mon inébranlable foi de scientifique en ma vanité intellectuelle, je n'avais su admettre qu'un chat de gouttière pût se montrer plus perspicace que l'équipe médicale. Me serais-je à ce point fourvoyé ? Curieusement je trouvais exaltante cette hypothèse. Oscar était présent lors de chaque décès. Pouvait-on vraiment parler de coïncidence ?

Ce livre est écrit avec beaucoup d'humanité et avec des touches d'humour malgré les sujets abordés. Il permet de mieux comprendre le quotidien des patients, de leurs proches et des soignants, dans un double processus de deuil : Celui de ne plus reconnaître un être cher atteint de démence, et celui de perdre cet être aimé au moment de sa mort.

A travers l'enquête pour comprendre comment Oscar se rend au chevet des mourants, se pose la question de la présence auprès de ce que nous aimons, aux différentes étapes de leurs vie. Et cette présence quand elle est celle d'un animal comme Oscar, prend une dimension toute particulière.

Merci Inge de m'avoir prêté et fait découvrir ce livre !

Hommage à Louise Hay

4 commentaires :


Hommage à Louise Hay, qui vient de nous quitter.

Louise Hay est l'auteur d'un des premiers livres de développement personnel que j'ai lu et elle m'inspire énormément. C'est grâce à elle que j'ai découvert les affirmations positives et son travail a une grande influence sur ma vie.

Thank you Louise