Les affirmations positives au quotidien: Mes préférées!

5 commentaires :
Après la lecture des livres de Louise Hay et Florence Scovel Shinn, j'ai commencé à sérieusement m'intéresser à mes mots et pensées. Au fur et à mesure de ce que je souhaitais et me sentais prête à changer en moi, j'ai choisi certaines affirmations et ai commencé à les pratiquer. Les résultats sont nombreux, positifs et ma vie au quotidien est plus sereine (et saine aussi - car les pensées négatives se bousculent de moins en moins dans mon esprit - j'arrive à les repérer plus facilement et à les remplacer par d'autres plus adaptées et justes).

Je vous livre ici celles que j'utilise dans ma vie de tous les jours, souvent le matin au réveil ou en face de mon miroir. Parfois même dans la journée quand un problème commence à tourner en boucle dans ma tête ou qu'une nouvelle me désarçonne:
  • Tout ce qui doit être fait aujourd'hui sera fait. Je rends grâce pour cette belle journée, Les miracles se succéderont et les merveilles seront sans fin.
  • Je suis entourée de personnes aimantes, de guides rassurants et motivants, d'anges protecteurs. L'univers entier me soutient et m'accompagne.
  • Je suis belle, précieuse, aimante et aimée.
  • Chaque petit pas positif me rapproche de mon objectif.
  • Je m'aime et je m'approuve pour qui je suis et pour tout ce que je fais.
  • J'accepte chaque personne telle qu'elle/ il est. Je me libère de tout jugement vis-à-vis des autres.
  • Je suis entourée d'amour et de lumière.
  • Tout est parfait.
  • Je suis où je dois être et je vais où je dois aller.
  • Je suis pleine de gratitude pour la vie que je mène, pour mon travail, mes proches, ma santé.
  • Je suis prospère dans tous les domaines de ma vie.
A votre tour de partager des mots / affirmations qui vous touchent, vous accompagnent, vous inspirent.


Rencontre : Jan Janssen et Nina Koren nous parlent de leur approche et leur séminaire sur l'amour - The art of Loving

Aucun commentaire :
Bonjour chers lecteurs,

A quoi pensez-vous quand vous entendez le mot amour ? Il y a quelques semaines je reçois un message me présentant un séminaire sur le thème de l'amour qui vient d'avoir lieu ce week-end à Genève conçu et animé par Jan Janssen et Nina Koren, fondateurs de "The art of Loving".

Cela m'a beaucoup intéressée et j'ai proposé à Jan et Nina de nous présenter leur approche. Ce qu'ils ont fait avec une très grande générosité. Jan et Nina ont répondu en anglais puis ont fait une traduction de leurs réponses.

Vous trouverez ici la version française. Pour ceux qui préfèrent lire en anglais, retrouvez l'interview  ICI sur le site de Jan et Nina.

Très bonne découverte !


Bonjour Nina et Jan.  Et si nous faisions connaissance? Quel est votre parcours?

Jan: Après avoir reçu mon diplôme d'ingénieur, j'ai débuté une carrière dans la vente en gros. Mon âme souffrait car je n'éprouvais pas de passion pour ce métier, mais je ne voyais pas d'autre carrière conventionnelle dans le monde extérieur qui aurait pu réconforter mon âme assoiffée pour autre chose. À la même époque, je devais trouver une solution pour la sensitivité énorme que j'avais pour percevoir les êtres humains et le monde.

Après avoir essayé beaucoup de choses, j'ai trouvé deux solutions principales ainsi que plusieurs solutions mineures. 
La première était de m'instruire dans l'art de la pleine conscience et de la méditation sous l'enseignement de moines Tibétains qui vivaient en Belgique. J'ai vécu un an avec eux afin de m'immerger dans leurs techniques de méditations et leur philosophie qui sont exclusivement fondées sur l'amour et la compassion pour tous les êtres vivants. 

La seconde fut ma découverte de la Barbara Brennan School of Healing (BBSH) fondé aux États-Unis. Là-bas, j'ai suivi une formation intensive de quatre ans dans l'Art des soins énergétiques et la conscience multidimensionnelle, ainsi que de la thérapie psychocorporelle et du développement personnel.

Ensuite, j'ai débuté une carrière en tant que thérapeute psychocorporel et soins énergétiques. Plus tard, j'ai établi ma propre école de soins énergétiques à Bruxelles. Au mois de juin 2016 j'ai diplômé la première génération d'étudiants qui ont terminé ce programme de 4 ans de développement personnel, présence intégrale et soins énergétiques. Je n'hésite pas à joindre mon travail comme enseignant avec les thérapies en individuel puisque j'apprécie le contact direct avec mes clients autant que j'aime faire progresser les talents énergétiques de mes élèves.

Nina: Lorsque j'exerçais mon premier métier, journaliste en affaires étrangères, j'ai voyagé autour du monde pendant quinze ans, parfois dans des régions où les habitants étaient confrontés à des épreuves terribles – des jeux de pouvoir et des conflits internationaux, de la violence et parfois le manque de ressources essentielles requises pour la survie. Il m'a été très difficile de voir toutes ces souffrances de si près même si cela a été un enseignement précieux. Où que j'allais, j'ai eu la chance de rencontrer des personnes qui contre toutes attentes et dans les situations les plus ardues, confrontées au désespoir, choisissaient l'amour. Ces gens s'entraidaient les uns les autres physiquement, émotionnellement et spirituellement, ils partageaient ce qu'ils avaient de meilleur au plus profond d'eux-mêmes, même s'ils avaient tout perdu dans le monde extérieur. Ils restaient connectés à leur force intérieure et à leur foi et j'ai pu voir comment ces personnes, qui vivaient dans l'obscurité la plus profonde continuaient à flamboyer de leur lumière intérieure. Cela m'a beaucoup touchée. 

Peu à peu, j'éprouvais qu'écrire n'était plus assez épanouissant pour mon esprit. Je souhaitais contribuer à un changement et une guérison. J'ai commencé des études de conseillère et de guide dans les arts de la guérison – également à l'institut de Barbara Brennan - et j'ai suivi des cours sur le travail corps-esprit, la santé intégrative et la psychologie. Maintenant, à travers mes séminaires internationaux et mes programmes universitaires de pratique de guérison, je soutiens mes étudiants afin qu'ils puissent se rapprocher de leur force intérieure et du fleuve guérisseur de leur cœur. 


Qu'est-ce qui vous a conduit l'un et l'autre à faire le métier que vous exercez aujourd'hui? Qu'est-ce qui vous motive et est important pour vous?

Mes prochaines lectures : Peuples, animaux, cerveau

Aucun commentaire :
Bonjours chers lecteurs,
Que lisez-vous en ce moment ?  Je viens de faire une commande de 3 livres que j'ai découverts cette semaine et je suis impatiente de les commencer car ils abordent des thèmes sur lesquelles j'adore apprendre de nouvelles choses : 

 - La vision du monde des peuples et tribus qui n'ont pas changé leur mode de vie depuis des millénaires
- Comprendre comment les animaux perçoivent le monde
- Comprendre le monde de fonctionnement de notre cerveau 

Voici les 2 premiers livres qui viennent d'arriver à l'instant par la poste !

Sagesses d'ailleurs pour vivre aujourd'hui
Ce que les peuples premiers ont à nous apprendre
De Frederika Van Ingen 

Citation du jour

3 commentaires :
Presque tous les problèmes dans notre vie surgissent parce que nous nous identifions fortement avec quelque chose que nous ne sommes vraiment pas. 

Au moment où nous choisissons de nous identifier avec qui nous sommes vraiment – notre âme – nous découvrons que la plupart de nos problèmes sont imaginaires.

Source photo : ici


Gerrit Gielen, hypnothérapeute

L'estime de soi

1 commentaire :
Un grand merci à Ricarda Langevin professeur de yoga et fondatrice de Yoga Vision pour le partage de cet article.

Nous cherchons tous le bonheur, consciemment ou inconsciemment. Sur notre chemin de développement personnel, nous découvrons que nous avons un manque d’estime de soi. Nous ne sommes pas les seuls. Tout le monde est confronté à cette même difficulté. Les symptômes peuvent être différents chez les uns et les autres. Certains cherchent à cacher ce manque par de l’arrogance, d’autres l’expriment à travers leur timidité. Dans tous les cas, ce manque d’estime bloque l’énergie vitale et créatrice. Il empêche d’être soi-même, avec authenticité. Nous cherchons l’amour à l’extérieur de nous-même.

Dans le courant de la psychologie moderne, il est dit que nous pouvons développer une bonne estime de soi si nous recevons dans l’enfance un amour inconditionnel et un regard d’acceptation et bienveillant de la part de ses parents. « Tu es bienvenu dans tout ce que tu es, à 100% ». C’est là que le problème arrive. Tout le monde ne vit pas cette expérience idéale.

Alors pourquoi certaines personnes, bien qu’elles aient grandi dans un milieu affectif très carencé, réussissent malgré tout à trouver cette estime en elles-même, quand d’autres, qui ont grandi dans une famille aimante, n’y parviennent pas ?