S’aimer, un acte d’amour envers Soi et le Monde



S’aimer, un long processus parsemé de victoires, que nous oublions parfois, mais qui sont autant de pierres sur le chemin qui nous donnent de voir d’où l’on vient, où l’on va.

S’aimer soi-même, mon mot pour 2014. Ou plutôt l’enclenchement d’un processus. S’aimer et vibrer de cet amour. Ne plus chercher l’amour ailleurs, le trouver en soi. Savoir que nous sommes cette source inépuisable d’amour, que l’autre n’est pas là pour nous en donner, mais bien pour partager l’amour qu’elle / lui aussi ressent pour lui-même, pour le monde.
S’aimer inconditionnellement.

S’aimer, s’apprécier, oser le dire, oser s’aimer.



S’aimer et intégrer que nous sommes un centre divin, un centre porteur d’amour, que nous sommes le cœur de tout changement. Dans nos relations aux autres, nous éprouvons tantôt joie, tantôt chagrin, tantôt paix, tantôt colère. Les émotions positives nous poussent vers l’avant. Les émotions négatives nous font perdre l’équilibre. Quand la haine, l’indifférence ou la peine l’emportent, nous perdons le contact avec nous-mêmes. Nous perdons pied. Nous ne sommes plus si solides et souvent nous accusons les autres de notre mal être, attendons des autres qu’ils comblent le ou les vides en nous.

Et si nous étions les seuls responsables de nos vies, des personnes qui la traversent, des épisodes que nous vivons, des actes que nous posons. Si nous arrêtions de chercher des coupables et acceptions que nous avons le pouvoir de changer les choses, les évènements de nos vies.

Et s’il suffisait de s’aimer et de changer le cours de nos pensées.

S’aimer c’est se recentrer sur soi et intégrer que tout changement dans le temps passe par ce que nous décidons d’être à un instant T. Nous pouvons nous créer et nous recréer chaque jour que Dieu fait. Penser à soi – Prendre soin de soi est un acte d’amour envers soi-même et envers l’autre. 

Car le jour où l’on s’aime entièrement et profondément, notre relation au monde, aux autres, change. Et la vie devient plus douce et plus légère.

S’aimer, un travail de chaque instant mais qui vaut de l’or.

3 commentaires :

  1. S'aimer soi ou le premier vers l'amour tout simplement... complètement d'accord avec ton billet Marie...
    Belle journée !

    RépondreSupprimer
  2. Comme Zenopia, ton billet me parle aussi beaucoup Marie.
    "le jour où l’on s’aime entièrement et profondément, notre relation au monde, aux autres, change" comme c'est vrai.
    Parfois "s'aimer" me semble facile, naturel et d'autres fois en phase de doute je perds complètement"la connexion" et là le travail recommence.
    Au final je crois que c'est le but ultime, s'aimer, exprimer ses talents, aimer les autres, être pleinement là avec soi et connecté aux autres et à la nature.

    RépondreSupprimer
  3. Zenopia, oui, mais c'est fou comme c'est quelque chose qui n'est pas inné en nous (à moins que ça le soit et que nous l'ayons oublié!!)
    Merci ma belle

    Una Idea, tout comme toi. Le travail recommence dès que je perds l’équilibre. Doucement j'arrive à mieux m'écouter donc à mieux anticiper les phases de doute. C'est un travail sur le long terme. J'aime l'idée d'exprimer ses talents!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui enrichit notre voyage au pays du bien-être !