Le mouvement qui nous appelle, le mouvement qui nous retient

Vous êtes face à un choix, vous vous demandez si vous avez vraiment envie de quelque chose. Comment prendre la bonne décision en suivant votre cœur ?

Récemment j'ai été confrontée à cette situation pour décider si j'avais vraiment envie de m'engager au sein d'une équipe.

Alors que beaucoup de signaux étaient "positifs", quelque chose me retenait. En prenant le temps d'écouter ce que je ressentais au fond de moi par rapport à cet engagement, j'ai senti que des choses me retenaient. Je ne sentais pas dans une énergie qui "m'appelait".

En parlant avec une amie récemment j'ai évoqué ces mouvements qui nous appellent et ceux qui nous retiennent. Et finalement cela me fait réfléchir....

Qu'est-ce qui m'appelle ? Comment décrire cette énergie qui "appelle" ? Comment savoir si quelque chose m'appelle ?

C'est un peu comment un sourire irrésistible qui se dessine sur les lèvres quand on pense à cette chose qui nous donne envie, un genre de frémissement léger dans les doigts... Et là pile au moment où j'écris ces mots, une de mes chansons préférées passe à la radio ! 

Cela me fait penser à l'attraction que l'on peut avoir envers quelqu'un et les sensations physiques que cela génère comme une montée d'énergie et d'excitation, un appétit de vie. Une envie de donner.


Mais comment reconnaître en soi cette énergie quand on est dans la confusion intérieure? Comment être à l'écoute et savoir repérer dans quel type de mouvement on se trouve par rapport à un projet, une personne, une décision?

Si je pense à ce qui me retient et au ressenti que cela me procure, c'est totalement différent comme sensation. En revenant sur cette décision de rejoindre cette équipe, j'ai réalisé qu'en me projetant complètement dans la situation, cela me demandant un "effort" et ne générait pas de "sourire intérieur".
C'est le rationnel qui dans ce cas prend le dessus en listant toutes les "bonnes raisons" pour lesquelles cela pourrait marcher. Cela ne fait pas naître de la joie en moi et je sens mon corps qui d'une certaine façon se contracte et se ferme.

Avez-vous déjà expérimenté des sensations de ce genre ? Arrivez-vous à repérer ce qui vous appelle et ce qui vous retient ? Comment faites-vous pour écouter ce qui se passe en vous ?

Une chose est sûre, bloguer c'est quelque chose qui... m'appelle !

2 commentaires :

  1. C'est compliqué en effet Stéphanie. Parfois quelque chose ne nous appelle pas et une fois que nous avons sauté le pas, nous nous faisons une place et nous épanouissons dans notre choix. Parfois non. Ecouter son coeur, s'écouter de l'intérieur. Et ne pas se précipiter. Pendre le temps de savoir, en laissant de côté peurs et angoisses - sinon notre choix est biaisé.
    Je me sens souvent tiraillée moi aussi. Alors j'écoute mes intuitions, je fais attention à mes rêves et je fonce - on ne perd rien à essayer!

    RépondreSupprimer
  2. Je retiens l'importance de s'écouter et..d'essayer ! Merci Marie et gros bisous :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui enrichit notre voyage au pays du bien-être !