Comment ma vision de la vie a évolué ces dernières années : ce que j'ai appris

Comment commencer cet article ?

Les idées sont bien claires dans ma tête maintenant, il s'agit de passer à l'écrit ! Ces dernières années, à travers mes lectures, mes discussions avec mes proches, mes expériences personnelles, mes nombreuses recherches sur le web, mes rencontres grâce à mon blog, ma vision de la vie a évolué.

Je me rappelle encore quand mon homme, revenant d'une formation, me dit en substance ce qu'il venait d'entendre : "Nous sommes responsables de tout ce qui nous arrive. Tout ce qui nous arrive est un choix de notre part, même les choses négatives".

Sur le coup cette approche des choses m'a interpellée. Comment accepter que des personnes qui vivent des choses très difficiles, voire horribles, aient une part de responsabilité dans ces drames ? C'est pour moi impossible à concevoir comme idée.

Par contre, pour des personnes dont la vie est faite de hauts et de bas comme tout le monde et qui mènent une vie sans drames innommables, j'arrive mieux à poser l'hypothèse que nous sommes responsables de ce qui nous arrive et que nous avons quelque part choisi (consciemment ou non) que les choses se passent de la sorte.

Cela m'amène à parler de 3 notions que j'ai découvertes ces dernières années :
  • La loi de l'attraction
  • Les affirmations positives
  • Les intentions
Je vais partager avec vous ce que j'ai déjà compris pour moi dans ces domaines. Vos compléments et partages d'expériences sur ces sujets sont les bienvenus pour enrichir la réflexion :)

1) La loi de l'attraction : Nous attirons à nous ce que nous émettons 


Nous attirons à nous ce que nous émettons à travers nos pensées, paroles actions. L'univers nous (r)envoit ce que nous diffusons. C'est un peu comme si nous étions un aimant qui attire certaines choses. 
Si on change la nature de l'aimant, il va attirer d'autres choses.

La première fois que j'ai entendu parler de loi de l'attraction c'est grâce à Lilou Mace. J'ai mieux appréhendé l'idée que nous co-créons notre réalité.

2) Les affirmations positives : Le pouvoir des mots et des pensées

Et pour attirer à soi des choses positives, il faut apprendre à les formuler positivement, au présent, comme si elles étaient déjà en place...

Il y a plusieurs années, j’enchaînais des angines à répétition. Une personne était heureuse : Mon médecin ! Moi de mon côté j'ai compris que je devais peut-être me tourner vers moi-même pour me soigner et que ces maux de gorge étaient sûrement un message m'invitant à changer quelque chose.

J'ai alors commencé à lire des livres de développement personnel et comme un enfant dans un magasin de jouets, j'avais envie de tout lire !
Lise Bourbeau m'a ouvert la voie/voix avec son livre "écoute ton corps" qui donne des pistes pour comprendre l'origine de ses maux physiques. Lise Bourbeau s'est inspirée dans son travail sur le corps de Louise Hay.

Louise Hay a été pour moi une "révélation" à travers la lecture de son livre "Transformez votre vie, une pensée positive peut changer votre vie".C'est ainsi que s'est ancrée en moi l'idée que travailler sur nos schémas mentaux, nos croyances sur la vie et sur nous-même constitue la clé si l'on souhaite changer notre vie.

La façon dont nous nous exprimons nos souhaits, nos idées sur la vie et nous mêmes, nos paroles sont très importante. C'est là que j'ai découvert "les affirmations positives". 


Qu'est-ce qu'une affirmation ?

En un mot, tout ce que nous pensons ou disons est une affirmation, chacune de nos pensées, chacun de nos mots. Pour changer un aspect qui ne va pas dans notre vie, l'auteur propose de modifier notre façon de penser et de se parler à soi-même d'une manière plus positive.

Cela peut s'appliquer à tous les domaines : santé, vie professionnelle, relations, addictions....

Par exemple au lieu de dire "je n'ai plus envie d'être malade", l'idée est de remplacer cette phrase par une affirmation comme : "j'accepte d'être en parfaite santé maintenant".
Ou encore un autre exemple pour le travail. Au lieu de vous dire "je tombe toujours sur des emplois sans avenir", vous pouvez transformer cette affirmation par exemple comme ceci : "je transforme toutes mes expériences en opportunités".

Louise Hay nous aide à prendre conscience de nos propres affirmations négatives qui sont si ancrées en nous que nous n'y prêtons plus attention. Cela permet de mieux décoder nos propres croyances sur nous-même, comment nous les avons générées, et de voir comment elles peuvent être des freins dans nos projets de changements.

Vous découvrirez ici plusieurs articles de notre blog qui en parlent, notamment celui de Marie Kléber qui nous livre ses affirmations préférées comme par exemple : 
  • Je m'aime et je m'approuve pour qui je suis et pour tout ce que je fais
  • Je suis entourée d'amour et de lumière
  • Je suis pleine de gratitude pour la vie que je mène, pour mon travail, mes proches, ma santé
A travers un stage de développement personnel avec Christine Lewicki, suite à la lecture du livre "Wake-up, 4 principes fondamentaux pour arrêter de vivre votre vie à moitié endormi",  j'ai pu faire des exercices sur ces affirmations et commencer à en écrire pour moi-même.

Christine nous a donné 7 clés pour rédiger des affirmations qui fonctionnent pour nous :

1) J'affirme pour contrecarrer une croyance limitante
2) Je m'assure que mon affirmation est formulée avec des mots positifs
3) Je formule au présent
4) J'utilise des mots apaisants
5) Je m'implique totalement
6) J'aligne mon affirmation avec mes croyances profondes
7) J'ose mettre ma brillance au cœur de mes affirmations.

Cela a aussi été l'occasion de réfléchir à ma mission, ce qui est important pour moi dans ma vie et de commencer à la formuler.

3) L'intention : Etre clair sur ce que je veux

Quelle est votre intention quand vous faites quelque chose ? Que voulez-vous vraiment voir se produire ? Etes-vous clair dans ce que vous envoyez comme message (à vous-même, aux autres, à l'univers) quand vous émettez un vœu ?


Quand j'ai commencé mon blog "C'est parti mon kiki" en 2009 j'ai tout de suite été accro ! J'avais envie de le faire connaître, d'interagir avec mes lecteurs, de faire des interviews. L'excitation la plus complète, j'en faisais même des insomnies ! 
J'ai compris quelque chose grâce à cette expérience de blog. Si je fais quelque chose avec une intention "double" ou "cachée" comme demander une interview ou écrire un type d'article dans l'espoir de générer plus de trafic sur mon blog par exemple, au lieu d'un intérêt sincère pour le sujet, eh bien il ne se passera pas grand chose. Et je n'en ressentirai pas un sentiment agréable au final.

C'est là que j'ai touché du doigt la "notion d'intention". Et que quand l'intention n'est pas "pure", quelque part cela ne fonctionne pas. C'est peut-être un peu difficile à retranscrire ici. Pour essayer de mieux le dire, quand on est sincère avec soi-même et les autres, d'une façon désintéressée ou claire, c'est une autre énergie qui se met en place. Et là c'est ce que j'appellerai les "good vibes" ! Et là c'est juste... bon ! It feels good :)

Du coup cela pose la question : Est-ce vraiment ce que je veux ? Est-ce sincère ? Alors si oui, je le formule simplement, positivement, je passe à l'action.

Et maintenant j'en suis où ?
Plus récemment j'ai intégré d'autres éléments dans ma vision de la vie, notamment à travers de riches discussions avec mes proches qui me permettent de partager et d'avancer sur mes questions métaphysiques.

Revenons au début, en 2011. Cette année là j'ai lu un livre qui m'a beaucoup marquée : Rencontres avec des guérisseurs remarquables d'Alexandre Grigoriantz. L'auteur part à la rencontre de 9 guérisseurs reconnus qui racontent :
- comment ils ont découvert leur don
- la façon dont ils soignent les gens
- comment leur vie a changé depuis qu'ils sont guérisseurs.

Les dons
Les dons comme ceux de guérison ou de voyance par exemple sont des choses qui m'ont toujours attirée et à la fois un peu effrayée. Ce livre m'a beaucoup intéressée et m'a confortée dans l'idée qu'une énergie autre, une dimension supérieure, est à l'oeuvre, et que certains d'entre nous y ont accès ou la diffusent.
Les guérisseurs du livre expliquent qu'ils se sentent guidés quand ils soignent. C'est une chose qui les dépasse, ils sont "au service" et d'une certaine façon n'ont pas d'autre choix que celui d'exprimer et de mettre en pratique leur don fabuleux. C'est pour eux un changement profond de vie et ce n'est pas facile, même si c'est quelque chose d’exceptionnel.
Je me suis posée la question "aimerais-je avoir un don" ? "Ai-je un don particulier avec mes mains" ? C'est une chose que j'ai pensé tester et que je n'ai finalement pas explorée.

Cependant ma curiosité pour cette "autre dimension" est toujours active ! En 2015 j'ai eu une consultation avec une voyante américaine, non pas pour parler du futur mais pour avoir un éclairage spirituel. Je devais préparer trois questions sur lesquelles je souhaitais avoir des éléments.
Cet échange, par skype, m'a beaucoup touchée. Je l'ai enregistré et retranscris.
Je l'ai relu récemment et ce que m'a dit cette femme bienveillante me parle toujours.

Le fait de réfléchir à trois questions est déjà une étape en soi.

Dans la quête du bien-être, comment ne pas se perdre dans la quête elle-même et passer à côté de l'essentiel ? L'attrait pour des dimensions non visibles et plus spirituelles constitue-t-il une fuite du moment présent ?

Et si finalement tout ceci me détournait du plaisir des petites choses et m'empêchait d'être connectée aux autres?

Je me suis posée la question, et elle revient régulièrement. A vouloir chercher des réponses sur soi, en cherchant sans cesse une clé à un certain doute, un déclic salvateur, est-ce que je me perds en chemin ?

Une femme que j'estime m'a dit que tant que la quête spirituelle ne nous éloigne pas des autres, qu'elle était un élément unificateur, tout va bien. A partir du moment où c'est quelque chose qui éloigne, renferme, déconnecte, c'est un signal d'alarme.

Cela m'a fait réfléchir. J'étais alors en pleine effervescence car je venais de lire plusieurs articles et livres qui parlent de réincarnation, de guides qui nous accompagnent et qui nous envoient des signes. Et cela m'attirait autant que cela me perturbait.

L'âme

Croyez-vous en la réincarnation ?

Pensez-vous que votre âme a choisi de revenir sur terre pour se développer ? Imaginez-vous que le sens de la vie est d'apprendre et d'aimer ? Pourquoi sommes-nous ici ? Quel est le sens de tout cela ? Est-ce que ces questions sont les bonnes questions à se poser ? 

Quand je vois toutes ces questions alignées, issues de mon esprit, cela me fait un peu peur ! Et vous, quelles sont vos idées sur ces sujets ?

A propos de la théorie de la réincarnation, j'ai compris que nous serions des âmes et que nous choisissons de nous incarner dans la famille dans laquelle nous sommes, en toute connaissance de cause. Nous aurions des guides dans l'au-delà qui sont là pour nous aider sur notre chemin de vie et qui nous envoient des signes.

J'ai également découvert que l'on peut demander de l'aide à nos guides en s'adressant directement à eux. A travers une demande explicite, à voix haute il semblerait. Faire des prières.

Cela me fait penser à une chanson que j'adore de Michelle Weeks, et dont les paroles prennent au fil des années un autre sens.

Alors maintenant comment terminer cet article ? 

Vous ai-je dit tout ce que j'avais en tête ?

Au début j'avais donné pour titre à cet article "apprendre à dire non, apprendre à dire oui pour soi" et j'allais parler de comment faire pour ne se pas mettre soi-même dans des situations que l'on ne souhaite pas au final alors que l'on n'avait au début la possibilité de tout simplement dire "non, cela n'est pas possible, cela ne me convient pas, même si j'ai envie de t'aider". 

Rendez-vous dans quelques années pour partager tout ce qui aura encore changé d'ici là dans ma façon de voir les choses (et la vôtre) ! 

Et comme on me l'a fait entendre un soir où j'ai demandé de l'aide : Il ne faut pas comprendre, il faut apprendre...

3 commentaires :

  1. Anonyme9.12.16

    merci pour cet article ! Et pour cette compilation de bonnes choses à mettre en pratique !
    Je voulais apporter un complement, notamment sur le principe de responsabilisation. Moi aussi, j'ai souvent entendu que nous étions responsables de nos vies à 100%. Ce qui me mettais et me mets toujours hors de moi. Car comme tu le dis, cela dépend du parcours de chacun. Alors j'en ai parlé avec une personne que l'on appelle "évoluée", que j'admire et respecte, et qui est bien loin devant moi au sujet de ces lois spirituelles. Elle m'a éclairée avec force : il y a un malentendu. Oui, nous sommes responsables, mais DE LA RÉPONSE à l'evenmenent. A la situation. Pas de la situation elle-même. On pourrait écrire des pages pour expliquer mieux cela, mais elle m'a donné une image : si le robinet fuit, nous ne sommes pas responsables de cela. Par contre nous sommes responsables de ce que nous faisons avec cela. En résumé, nous ne sommes pas responsable de la partition mais de comment on va la jouer. Moi ca m'a bien plu ! C'est plein d'espoir ! Bien sûr, il faudrait compléter selon les situations, car si nous sommes toujours désagréable avec notre moitié et qu'elle part, bon.... Idem si on ne prend pas soin de soi, il peut arriver que l'on ait des soucis de santé etc. Mais dans l'ensemble, nous sommes responsables de la RÉPONSE. Voilà ma modeste contribution. Moi ca m'a bien éclairée 😃

    RépondreSupprimer
  2. Pour moi, je rejoins le commentaire précédent... Je ne pense pas que nous sommes responsables à 100% de ce qui nous arrive mais nous avons clairement une part de responsabilité (plus ou moins grande) dans chaque chose... J'ai vécu des événements assez difficiles et j'ai pu casser le cycle quand j'ai pris conscience de ma part de responsabilité, de ce que je créais comme réponse... Se rendre compte de ça, ça fait vraiment avancer...
    Bisous Stéphanie :) et merci pour ce billet

    RépondreSupprimer
  3. Merci beaucoup à toutes les deux pour vos contributions sur ce thème de la responsabilité.
    C'est très éclairant et cela sonne plus juste ainsi.
    Je trouve que ce point de vue n'est pas assez développé dans la plupart des livres de développement personnel qui parfois laissent penser qu'on est responsable de tout.
    Vu ainsi du côté de "la réponse" cela remet les choses en perspective et redonne plus de liberté d'agir, sans le côté culpabilisant ou injuste qui peut naître dans certaines situations.
    Grosses bises à vous deux :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui enrichit notre voyage au pays du bien-être !