Vivre c'est sentir


Merci à Anastasiya Akhadova de Ma pause sophro pour le partage de son article "Vivre C'est sentir" 

Nous pouvons considérer que la vie est à la fois une force vitale qui nous met en mouvement chaque jour et toutes les expériences que nous vivons au quotidien. Nos cinq sens nous renvoient sans cesse à ce flux de la vie, car vivre c'est avant tout sentir. Prenons-nous suffisamment de temps chaque jour pour ressentir la vie, ou bien sommes-nous constamment perdus dans le monde imaginaire et abstrait de nos pensées ? 

Voici quelques idées pour revenir à l'essentiel et rendre son quotidien à la fois plus simple et plus intense.

Nos existences actuelles, en particulier dans le monde Occidental, sont surchargées de toutes sortes de pensées et de préoccupations liées à la gestion de la maison, à la famille, à la vie professionnelle et sociale, aux finances etc. Chaque moment est passé à anticiper le suivant : « aurai-je assez d'argent pour terminer le mois ? », « que vais-je manger ce soir ? », « un(e) tel(le) m'aime-t-il (elle) ? », « mon enfant a-t-il tout ce dont il a besoin ? », « il faut que je sois comme ceci ou comme cela »... Parfois nous nous enfermons à tel point dans nos pensées que nous n'avons même plus conscience de ce qui se passe autour de nous.

Lorsque les pensées prévalent sur l'expérience directe de la vie, c'est la tyrannie du mental. Nous passons notre temps à penser à ce que la vie devrait être au lieu d'observer ce qu'elle est véritablement. Cela amène un sentiment récurrent de frustration et d'angoisse, puisque nos conjectures ne correspondent pas forcément à la réalité. Pourtant, si nous voulions nous accorder ne serait-ce qu'un instant pour ouvrir les yeux sur le monde alentour, nous verrions que c'est une magnifique journée ensoleillée, nous entendrions les oiseaux chanter dehors, nous sentirions la chaleur des rayons du soleil sur notre peau et serions témoins de la richesse et de l'intensité des couleurs qui composent la nature. La vie c'est aussi ça, et depuis tout ce temps nous passions à côté d'elle.

Une cliente m'a confié récemment, que lorsqu'elle ressentait de la joie intense pour les petites choses de la vie, elle se sentait ridicule et avait envie de brider ses émotions positives. Je lui ai demandé s'il fallait absolument vivre quelque chose d'extraordinaire pour se sentir vivant et heureux. Notre mental a tendance à penser qu'aux petites choses suffisent les petites joies, mais la question n'est pas tant dans la simplicité de ces moments que dans leur valeur, dans ce qu'ils nous apportent. Combien vaut le sourire radieux d'un être cher ? Et le sentiment de sérénité et d'insouciance, lorsque nous sommes en vacances, allongés dans le sable en bord de mer ? C'est souvent précisément dans ces moments-là que nous nous sentons remplis de vie et épanouis. Ne laissons pas le mental obscurcir cette étincelle de joie de vivre en nous.

La bonne nouvelle est que vous pouvez sentir la vie à tout instant. D'abord en vous-même, puis autour de vous. Posez-vous au calme et fermez les yeux. Que pouvez-vous sentir dans votre corps à cet instant ? Observez votre souffle et les sensations qu'il génère. Prenez conscience des battements de votre cœur, du sang qui circule dans vos veines. Laissez venir à vous les différentes sensations en provenance de toutes les parties de votre corps : des fourmillements, de la chaleur, de la fraîcheur, des tiraillements etc. Tout ceci témoigne de la vie qui s'exprime en vous à cet instant. Vous êtes vivant !

Puis, concentrez-vous sur vos yeux et ce que vous voyez : les formes, les couleurs, les jeux d'ombre et de lumière dans toute leur richesse et toute leur diversité. N'est-ce pas agréable de pouvoir percevoir tout ceci ? Maintenant fermez les yeux, et passez aux oreilles : laissez venir à vous tous les sons proches et lointains. Sans penser à l'origine de ces sons, appréciez simplement leur timbre. Entendre est aussi une réelle source de plaisir, n'est-ce pas ? Faites de même avec le sens de l'odorat, du goût et du toucher. Puis combinez vos perceptions en ressentant les stimuli simultanément à travers vos cinq sens.

La vie telle que vous la percevez, passe constamment par le filtre de vos cinq sens. En vous concentrant sur vos sensations, vous vous détachez spontanément du discours angoissant de votre mental et vous reconnectez à l'expérience directe de la vie, non polluée par les pensées. Prenez votre temps, accordez-vous une pause de dix minutes, d'une demi-heure, d'une heure, créez une parenthèse où vous ne serez plus en train de courir après la prochaine chose à faire, et observez l'impact positif que cela produit sur vous et sur votre quotidien.

1 commentaire :

  1. En lisant cet article je me rends compte à quel point nous sommes habitués à penser sans arrêt à quelque chose, toujours dans l'action. Se poser permet en effet de se recentrer sur ce qui nous entoure et qui nous ne prenons pas le temps de voir / percevoir trop souvent. Merci pour ce joli rappel. Sur ce je m'en vais m'octroyer une pause silencieuse!

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire qui enrichit notre voyage au pays du bien-être !